Medical Care |

Medical Care

##SEVER##

/s/semonrapaport.free.fr1.html

Les antibiotiques sont produits sous des formes pharmaceutiques telles que des pilules antibiotiques en ligne.

elles permettent d'injecter la quantité de préparation strictement nécessaire.

Lot n°15.faux plafond





Ville de Melun
Direction Générale Adjointe des Services
en charge de la Stratégie Urbaine et de l'Aménagement Urbain Durable
Maison du Projet
2, ter rue Edouard Branly
77000 MELUN
oxygene@ville-melun.fr Reconstruction et réhabilitation du groupe scolaire de l'Almont Rendu DCE
Lot n°15 : Faux plafonds

EQUIPE DE MAITRISE D'OEUVRE:
Sémon-Rapaport & Associés BETOM Ingenierie CAP TERRE
Date: Octobre 2012
BETOM Ingénierie
Page 2/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
S O M M A I R E
1. GENERALITES . 3
Objet des travaux . 3 Règlementation. 3 Classement du bâtiment . 4 2. PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES . 5
Contenu du marché . 5 Limite de prestations . 5 Calcul des ouvrages . 5 Exécution des travaux. 5 Plans de récolement . 8 3. FAUX-PLAFONDS . 9
Plafonds en dalles minérales acoustiques . 9 Plafonds acoustiques en plaques de plâtre perforées type Rigitone Super 8-15-20 . 9 Dalles suspendues type Ecophon solo . 10 Plafonds en dalles minérales hygiène . 10 Plafonds en plaques de plâtre . 11 Jouées BA 13 . 11 Isolation des plafonds . 12 Ce dossier technique a été :
Rédigé et vérifié par : Secrétariat effectué par : S. CHAIGNEAU Validé par le Chef de Projet : Nom : D. GARIN Contrôlé par : Le, visa : Le, visa : BETOM Ingénierie
Page 3/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)

1. GENERALITES

1.1. Objet des travaux

Le présent CCTP a pour objet la description des principes et dispositions techniques
proposés dans le cadre de la construction d'un groupe scolaire et d'une salle polyvalente à
MELUN (77).
Le projet de construction de l'école maternelle de Melun suit une démarche de haute qualité
environnementale (HQE). A ce titre, lors de la phase conception, les matériaux et procédés
ont également été étudiés d'un point de vue environnemental.
Ainsi, les fiches de déclaration environnementales et sanitaires (FDES) devront être fournies
lorsqu'elles existent (ou à défaut les données fabricants sur les impacts environnementaux et
sanitaires notamment en matière d'émissions de COV et formaldéhydes).
Le présent projet consiste en la construction neuve d'une école maternelle de 2186 m², et la
construction du plateau sportif (pour mémoire, de 1686 m²).
1.2. Règlementation

L'entrepreneur est tenu de respecter les lois, décrets, arrêtés et règlements en vigueur ainsi
que les normes et documents qui régissent techniquement les travaux du présent CCTP.
L'attention de l'entrepreneur est attirée sur quelques textes. L'ensemble de la règlementation
étant applicable.
Codes :
− Code de la Construction et de l'Habitation
− Code de l'Urbanisme − Code de la Santé Publique − Code du Travail
Normes, règles et DTU :
Les ouvrages seront réalisés en conformité avec les dispositions des normes et documents
en vigueur, y compris leurs mises à jour éventuelles dont la liste ci-après, non limitative, est
donnée à titre indicatif :

− DTU n° 58.1 : Mise en œuvre des plafonds suspendus en matériaux fibreux d'origine
minérale, en panneaux dérivés du bois et en métal. • B 54 050 Panneaux de fibres - Définitions -Classification - Désignation. • B 54 110 Panneaux de particules. • P71, 72, 73 concernant les matériaux à base de plâtre. − DTU n° 25.222 : Plafonds fixés − DTU n° 25.232 : Plafonds suspendus plâtre / staff − DTU n° 25.51 : Plafonds en plâtre et assemblages d e liaisons BETOM Ingénierie
Page 4/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
− La norme NFC 15-100 (article 529.8) mise à la terre des pièces métalliques. − Réglementation thermique RT 2005 − Règlementation acoustique − Règles et normes d'accessibilités aux personnes à mobilité réduite − Règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les ERP − Techniques nouvelles : • Conventions de contrôle permanentes établies avec un contrôleur technique • Cahier des Charges des Techniques proposées, établies avec ce contrôleur technique − Avis techniques favorables et en cours de validité relatifs aux procédés et matériaux − Le rapport d'analyse du bureau de contrôle technique − Les attendus du permis de construire − Les recommandations du Coordonnateur Sécurité SPS
1.3. Classement du bâtiment

L'établissement est classé :
− Cet établissement est classé ERP de type R de 3ème catégorie.
BETOM Ingénierie
Page 5/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES

2.1. Contenu du marché

Les travaux du présent lot comprennent implicitement :
− Les études, plans de détails, d'exécution et notes de calculs nécessaires à l'exécution du
− La vérification et la réception de l'état des supports. − La fourniture des matières entrant dans la composition des ouvrages décrits ci-après. − La mise en œuvre de ces matières. − Le transport et l'amenée à pied d'œuvre de tous les matériaux, produits et autres nécessaires à la réalisation des travaux, y compris chargement, déchargement et toutes manutentions nécessaires. − La fourniture des échafaudages, dispositifs de sécurité, engins, appareils et de l'outillage nécessaire à la mise en œuvre, la pose et la dépose de ces matériels. − L'exécution des contrôles, vérifications et essais. − L'enlèvement des gravats, déchets et emballages consécutifs aux travaux du présent lot. − La remise du dossier DOE et des PV des différents matériaux employés et des produits − La protection des ouvrages jusqu'à la réception. − Le nettoyage de fin travaux propres à ses ouvrages.
2.2.
Limite de prestations
Font partie des prestations du présent lot
L'exécution, toutes fournitures comprises, des différents ouvrages du présent lot y compris
toutes sujétions et accessoires nécessaires à la finition complète et parfaite de ces
ouvrages, quand bien même ces travaux seraient omis mais découleraient de l'intervention
logique à la limite entre deux corps d'état.
2.3.
Calcul des ouvrages
Conditions climatiques
Les conditions climatiques applicables au site seront définies en référence aux règles N.V.65
/ 84 et annexes révisées en Avril 2000.
2.4.
Exécution des travaux
Etudes et notes de calculs Les études à la charge du présent lot sont faites en coordination avec les autres lots. BETOM Ingénierie
Page 6/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
L'entrepreneur devra fournir les notes de calculs avec toutes les indications relatives aux appuis et aux scellements et autres modes de fixations mécaniques. L'entrepreneur titulaire du présent lot a, à sa charge, les plans de détails d'exécution qu'il établit et soumet au Maitre d'œuvre. Il doit notamment donner toutes les indications nécessaires et complémentaires aux plans établis par le Maitre d'œuvre. En tout état de cause, il devra se conformer à toutes les normes et règles en vigueur au moment de l'exécution et faire validé ses études avant exécution. 2.4.2. Interface entre lots L'entrepreneur du présent lot devra vérifier, tant à la phase conception que d'exécution, que les ouvrages à réaliser ou exécuter par d'autres lots permettent une bonne réalisation de ses prestations. 2.4.3. L'entrepreneur prévoira la mise en œuvre de tous les échafaudages nécessaires à la réalisation de ces travaux. Avant toute exécution, l'entrepreneur devra fournir et faire approuver par le Maître d'Œuvre, le Coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé et le Maître d'Ouvrage, ces échafaudages et protections. L'entrepreneur devra prendre toutes les mesures afin d'assurer la complète sécurité des ouvriers. 2.4.4. Sécurité générale L'entrepreneur procédera à la mise en place de tous les dispositifs adéquats assurant la protection contre les chutes des personnes et des objets, les projections et la poussière. Il assurera la fourniture, la mise en place et le maintien d'une sécurité réglementaire pendant toute la durée des travaux en toiture. Toutes protections auront été prises de façon à ne pas provoquer de détériorations sur les ouvrages précédemment réalisés. 2.4.5. Qualité des matériaux Les matériaux et fournitures utilisés pour la réalisation des travaux du présent lot devront être conformes aux prescriptions énoncées dans les normes et D.T.U. Les produits et matériaux employés devront posséder un certificat de qualification dont la conformité sera matérialisée par l'apposition sur les matériaux de la marque NF de conformité aux normes, ou de la marque CSTB de conformité à l'avis technique correspondant. BETOM Ingénierie
Page 7/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
Stockage des matériaux Les matériaux approvisionnés sur le chantier seront stockés à l'abri des intempéries et des chocs, de telle façon qu'ils ne puissent subir aucune déformation ou détérioration. Le mode de stockage devra être conforme aux prescriptions des fournisseurs. 2.4.7. Protection des ouvrages L'entrepreneur est tenu pour responsable des ouvrages exécutés et en doit la protection jusqu'à leur réception. Le remplacement des matériaux et matériels endommagés ou disparus par vol est à la charge de l'entrepreneur. 2.4.8. Réception des supports Lorsqu'un ouvrage exécuté par un entrepreneur constitue le support de la prestation à un autre entrepreneur, ce dernier doit réceptionner le support. S'il estime le support non conforme, il doit le signaler par écrit au Maître d'œuvre. A défaut d'observation écrite signifiée en temps utile et avant le début de sa prestation, l'entrepreneur est réputé avoir implicitement accepté le support et reste responsable des erreurs qui pourraient se produire et des conséquences que ces erreurs puissent entraîner. Nota : Tout commencement de travaux vaut réception tacite du support. En conséquence, aucune réserve quelle qu'elle soit ne pourra être acceptée ultérieurement. 2.4.9. Qualité de la mise en œuvre Les travaux seront exécutés conformément : − Aux stipulations du D.T.U. et aux règles de l'art, − Aux avis techniques et Cahier des Charges du fabriquant. 2.4.10. Echantillons – Prototypes L'entrepreneur du présent lot remettra, pour acceptation par le Maître d'œuvre, les échantillons de tous les matériaux et produits qu'il propose d'utiliser. 2.4.11. Contrôle et essais L'entrepreneur est tenu de se soumettre aux contrôles, vérifications et essais avant réception des ouvrages imposés par : − Les règlements en vigueur, − Le Maitre d'œuvre, ou le Maitre d'Ouvrage, − Le Bureau de Contrôle. Les frais afférents à ces opérations sont à la charge de l'Entrepreneur. BETOM Ingénierie
Page 8/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
Dans tous les cas, les essais sont consignés sur un procès-verbal d'essais, ne pouvant en aucun cas être considéré comme le procès-verbal de réception des travaux. L'Entrepreneur doit en donner connaissance au Maître d'œuvre, par écrit. 2.4.12.
En fin de travaux, l'entrepreneur du présent lot procèdera à l'enlèvement de toutes les
protections provisoires, le nettoyage de ses ouvrages, ainsi que les remises en états
éventuellement nécessaires.
L'entrepreneur devra également l'enlèvement de tous ses déchets, emballages et gravats
résultant de ses travaux.
2.5.
Garanties
Le délai de garantie de parfait achèvement est d'un an à compter de la date d'effet de la réception. L'Entrepreneur garantit le Maître d'Ouvrage contre tous les désordres et dégâts de ses ouvrages pendant un délai de 10 ans à partir de la date de réception des travaux, dans le cadre de la police individuelle. Dans le cas d'une police dite de "Procédés Spéciaux et Techniques Nouvelles",
l'entrepreneur accompagnera sa proposition d'une attestation de la compagnie d'assurance
confirmant les garanties accordées au Maître de l'Ouvrage et au Maître d' Œuvre.
Cette garantie engage l'Entrepreneur, pendant le délai fixé, à effectuer à ses frais et sur
simple demande du Maître d'œuvre, toutes les recherches sur l'origine des désordres et les
réparations nécessaires pour remédier aux défauts qui seraient constatés, que ceux-ci
proviennent d'une défectuosité des produits ou matériaux employés, ou des conditions
d'exécution.
2.6.
Plans de récolement
L'entrepreneur devra fournir le dossier DOE de récolement de ses ouvrages ainsi que les Procès-verbaux et fiches techniques des produits mis en œuvre. « Se référer au CCTP 00 » BETOM Ingénierie
Page 9/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
− Les faux plafonds disposeront d'une FDES. − Les isolants disposeront de FDES et d'un certificat ACERMI.
3.1.
Plafonds en dalles minérales acoustiques
Fourniture et pose de plafonds suspendus démontables en dalles en fibres minérales de type OPTIMA de chez ARMSTRONG ou équivalent, constitués de : − Une ossature apparente en acier galvanisé de type T de 24mm, fixées au support par l'intermédiaire de suspentes réglables. − Détail de bord : Tegular − Dalles acoustique recouverte d'un voile acoustique lisse, perméable aux sons, recouvert d'une peinture spéciale. Le traitement spécial de la surface confèrera au produit une résistance aux chocs, une résistance aux rayures et une résistance au brossage accrues. Les dalles seront revêtues d'un voile de verre au dos − Une cornière de rive assurera la finition périphérique − Dimensions des dalles : 600 x 600 x 20 mm d'ép. − Panneaux démontables − Réaction au Feu (Euroclasse) : A2-s1, d0 − Coloris : blanc − Pose des dalles suivant calepinage du Maître d'œuvre − Compris toutes sujétions de fixations, de traitements des joints, de découpes et réservations pour les lots d'états techniques électricité, ventilations, etc., de trappes, etc. Mise en œuvre suivant les prescriptions du fabricant et suivant les détails du maître d'œuvre. Localisation : Suivant plans et repères du Maître d'œuvre. − Salles d'exercices − Salle polyvalente − Salle de repos − Salle d'enseignant − Salle informatique − Bibliothèque − Bureau direction, salle de réunion, rangement,
3.2.
Plafonds acoustiques en plaques de plâtre perforées type Rigitone Super
8-15-20

Plafond en plaques de plâtre de 12.5mm type Placoplâtre Rigitone 8-15-20 SUPER sur ossature métallique. BETOM Ingénierie
Page 10/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
− Prestation conforme au D.T.U 25.41. − Ossature en profilé de tôle d'acier de 60/100, protégé contre la corrosion par galvanisation à chaud, classe de fabrications 1 ou 2. − Fixations par suspentes adaptées au profil (nombre de suspente suivant sollicitations mécaniques et charge admissible). Ossature complémentaire le cas échéant. − Les ossatures primaires seront réalisées entre cloisons selon prescriptions du fabricant − Plaques de plâtre cartonné, épaisseur 12.5 mm fixées par vissage dans profilés − Traitement des joints suivant prescriptions du fabricant et pour une continuité sans joint − Un calepinage précis sera réalisé et au raccordement avec les parois verticales, des Localisation : Suivant plans et repères du Maître d'œuvre − Hall − Sas de circulation commune au R+1
3.3.
Dalles suspendues type Ecophon solo
Fourniture et pose de dalles Ecophon Solo™ Ellipse ép. 40 mm, dimension standard 2400x1000 mm Les modules flottants seront en laine de verre de forte densité, revêtus sur les deux faces d'une peinture acoustique Akutex FT de couleur (5), et les bords bruts à angles vifs des panneaux seront peints dans la même teinte que les deux faces. Le poids sera d'environ 5kg/m². Système de suspension : Câbles de suspension réglables avec porteur T24 Localisation : Suivant plans et repères du Maître d'œuvre − Hall − Sas de circulation commune au R+1
3.4.
Plafonds en dalles minérales hygiène
Fourniture et pose de plafond suspendu démontables en dalles minérales de type PARAFON HYGIENE de chez ARMSTRONG ou équivalent, constitué de : − Une ossature apparente en profil porteur en aluminium extrudé de 24 mm de type Clean Room de couleur blanche − Dalles minérales renforcées composées d'un voile de verre revêtue de 3 couches de peinture acrylique, résistant au nettoyage sous haute pression jusqu'à 80 bars à une distance de 30 cm minimum et pouvant être lavé et brossé sans limite dans le temps − Montage sur système d'ossature avec joints silicone et maintien par clips spécifiques anti-soulèvement, permettant un nettoyage haute pression − Une cornière de rive du même blanc assurera la finition périphérique − Dimensions des dalles : 600 x 600 mm x 18 mm ép. BETOM Ingénierie
Page 11/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
− Coloris : blanc − Réaction au Feu (Euroclasse) : A2-s1, d0 − Tenue à 100 % d'humidité relative − Pose des plaques selon calepinage du Maître d'œuvre − Compris toutes sujétions de fixations, de traitements des joints, de découpes et réservations pour les lots d'états techniques électricité, ventilations, de trappes, etc. Mise en œuvre suivant les prescriptions du fabricant et suivant les détails du maître d'œuvre. Localisation : Suivant plans et repères du Maître d'œuvre. − Salles propretés − Local déchets − Service (ATSEM)
3.5.
Plafonds en plaques de plâtre
Fourniture et pose de plafonds en plaques de plâtre lisse non démontable de chez PLACOPLATRE ou équivalent, constitués de : − Une ossature métallique en acier galvanisé de type placostyl ou équivalent constituée de longerons et d'entretoises, fixées au support par des suspentes − Plaques de plâtre de type BA 13, de qualité hydrofuge pour locaux humides − Traitement des joints par bande et enduit − Finition : à peindre par le lot peinture − Compris toutes sujétions de fixations, de traitements des joints, de découpes et réservations pourles lots techniques électricité, ventilations, etc., de trappes étanche, etc. Mise en œuvre suivant les prescriptions du fabricant et suivant les détails du maître d'œuvre. Localisation : Suivant plans et repères du Maître d'œuvre − Cage d'escalier intérieur en BA13 classique − Cage d'escalier extérieur en BA13 hydrofuge
3.6.
Jouées BA 13
Habillages, soffites et jouées diverses en plaques de plâtre non démontables selon système Placostil des Ets PLACOPLATRE ou équivalent avec laine minérale. Localisation : Ensemble des jouées pour arrêt des faux plafonds ou différences de hauteur, suivant plans et repères du Maître d'œuvre BETOM Ingénierie
Page 12/12
Groupe scolaire de l'Almont
Lot n°15 – Faux plafond s
Rév. 0 – Octobre 2012
A MELUN (77)
Isolation des plafonds
Fourniture et pose 2 couches croisées de laine de verre Epaisseur totale = 300mm U= 0,24W/m².K 1ère couche : Panneau semi rigide des établissements ISOVER, épaisseur 140mm, sans pare-vapeur (nu), 2ème couche : (en contact avec l'ossature du faux plafond) : Panneau semi rigide des établissements ISOVER, épaisseur 160mm, avec pare-vapeur (revêtu kraft) Le pare-vapeur sera toujours positionné côté locaux chauffés, entre l'ossature des faux plafonds et l'isolant. Localisation : La totalité des plafonds à poser au-dessus de l'ossature des faux plafonds.

Source: http://semonrapaport.free.fr/dossiers/MELUN%20ALMONT%20MATERNELLE/PIECES%20MARCHE/PIECES%20ECRITES/CCTP/LOT%2015%20FAUX%20PLAFONDS%20CCTP%20DCE.pdf

Ag-323

A Production Guidefor North Carolina North Carolina Cooperative Extension ServiceNorth Carolina State University North Carolina State University Description and Stages of Growth . 3 General Culture . 4 Site Selection . 4 Shade Requirements . 5 Site Preparation . 5 Transplanting Roots . 7 Shade Management . 8 Fertilization . 8 Pest Management. 8 Seed Production, Harvesting, and Handling. 9

neurociencias.org.ve

ADVANCES IN NEUROPSYCHIATRY Neuropsychiatry of the basal ganglia J Neurol Neurosurg Psychiatry 2002;72:12–21 This review aims to relate recent findings describing the parts of the basal ganglia closest to limbic role and neural connectivity of the basal ganglia to the structures and that are involved in cognitive and clinical neuropsychiatry of basal ganglia movement